22

Polyfolies / Frontier

Jouer ensemble
Objet lumière
Muriel Chaulet / Fabrice Dimier (2018)

Après de nombreux mois de travaux, la Fondation Bullukian dévoile ses nouveaux espaces en inaugurant un Centre d’art et de sciences proposant au quotidien de nombreux événements dans un esprit de découverte et de transdisciplinarité.

Pour la Fête des Lumières, la Fondation Bullukian accueille deux projets inédits : Côté cour, lieu dédié à l’émergence et à la découverte de futurs talents, elle accueille une installation lumineuse créée par une étudiante de l’Ecole d’architecture Confluence Institute. Côté jardin, c’est le collectif Encor studio qui est mis à l’honneur avec un projet indépendant, croisant architecture, lumière et vibrations sonores.

1- Polyfolies

polyfolies_chaulet.jpg

Après avoir passé le portail de la fondation, la cour s’illumine. Se crée alors l’environnement enchanteur de Polyfolies.
De larges pétales de plexiglass moulés, déformés, démultipliés flottent et diluent la lumière devenant l’acteur premier de cette installation. Mouvants, les reflets des pétales vibrent et ondulent sur le sol et les façades. Cette atmosphère mystérieuse nous enveloppe et fait interagir nos propres ombres avec les oscillations lumineuses. Destinée autrefois à mettre en scène ses occupants, la cour agissait comme un décor de théâtre et un lieu de représentation. Sublimer l’environnement, façonner la réalité et créer une atmosphère où nos émotions puissent s’enflammer, c’est ce que propose le projet immersif Polyfolies.

Artiste : Meriem Benkirane
Production : Confluence Institute et la Fondation Bullukian
Avec le soutien de la communauté lumière iGuzzini

©Photo : Muriel Chaulet
 

2- Frontier

frontier_dimier_02.jpg

Ondes lumineuses et vibrations sonores perturbent la quiétude de la surface vierge et réfléchissante d’un bassin aquatique. Le scénario évolutif joue sur la déformation de la réalité pour offrir, à chaque nouvelle boucle, une représentation unique. Dépendant des sons ambiants et des objets immergés, l’œuvre fait partie intégrante de l’espace et dialogue avec le public et son environnement. Par une narration physique et graphique, elle joue sur la notion de frontière entre eaux et terres. Une installation audiovisuelle immersive où lumière, eau, ondes et… public se répondent en écho pour un voyage sonore et visuel.

Artistes : Encor Studio
Production : Mirage Festival
Avec le soutien du Consulat Général de Suisse à Lyon ; Canton de Neuchâtel ; Pro Helvetia
 ; Case à Chocs Neuchâtel

©Photo : Fabrice Dimier

Horaires

Jeudi 6 et dimanche 9 de 19h à 23h
Vendredi 7 et samedi 8 de 20h à minuit


Installation présente dans le parcours