8 raisons de (re)venir à Lyon

1 ~ Faire honneur à la gastronomie

A Lyon on a toujours considéré la table comme un élément primordial de la vie, depuis l'époque romaine ! Au début du 20ème siècle, les Mères lyonnaises ont apporté un vrai savoir-faire : une cuisine ménagère de belle qualité. Parmi ces cuisinières, on peut citer la Mère Brasier, entrée dans la légende en devenant la première femme à recevoir deux fois trois étoiles au guide Michelin en 1933. La tradition gastronomique s'est maintenue, notamment grâce à Paul Bocuse et aux disciples qu'il a formés. Aujourd'hui, des chefs comme Philippe Gauvreau, Guy Lassausaie ou Christian Têtedoie apportent un sang nouveau à Lyon.

 

2 ~ Se balader dans le Vieux-Lyon

A la Renaissance, Lyon connaît un essor textile et industriel, notamment grâce au privilège de deux puis quatre foires franches annuelles. La ville forge alors sa réputation dans le monde la soierie. Les marchands, banquiers, l’élite mondaine, intellectuelle et artistique viennent de toute l’Europe pour s’installer à Lyon. Le quartier du Vieux-Lyon conserve la mémoire de cette époque faste. En 2014, les trois quartiers concernés - Saint-Paul, Saint-Jean et Saint-Georges - ont fêté les 50 ans de secteur sauvegardé... 

vieuxlyon.jpg
L'Eglise Saint-Georges et les quais de Saône © M.Chaulet - Ville de Lyon

 

3 ~ Découvrir le quartier Confluence

Espace unique entre Saône et Rhône, le quartier de Lyon Confluence a été créé puis exploité jusqu’à la fin du 20e siècle comme un site d’échange et de transit des marchandises. Depuis 1999, le quartier bénéficie d’un programme de réaménagement pour créer un nouveau centre. Cette ancienne friche industrielle est en train de devenir l’un des quartiers durables les plus exemplaires d’Europe.

confluence.jpg
Darse nautique à la Confluence © M.Chaulet - Ville de Lyon

 

4 ~ Vélo'v : pédaler en toute liberté

Avec une gratuité d’utilisation de 30 minutes à 1 heure selon les modalités d’abonnement, chacun peut prendre un vélo pour aller d’un point à un autre, voire le conserver un peu plus longtemps pour une somme modique. Simple, original et pratique, c'est l'occasion de découvrir la ville sans se casser la tête. Grâce au système Vélo'v, pas moins de 4 000 vélos dans 340 stations sont à votre disposition à Lyon et à Villeurbanne.

 

5 ~ Flâner sur les berges du Rhône

Les berges de la rive gauche du Rhône ont bénéficié d'un aménagement remarquable. Elles ont été redessinées sur les 5 kilomètres séparant le pont Raymond Poincaré (limite Villeurbanne-Lyon 6ème) et l’entrée du Parc de Gerland ("Porte du Rhône" - Lyon 7ème). Elles vous attendent pour une balade paisible en plein centre-ville.

berges.jpg
Terrasses de la Guillotière sur les berges du Rhône © M.Chaulet - Ville de Lyon

 

6 ~ Respirer au Parc de la Tête d'Or

Situé sur les bords du Rhône, le Parc de la Tête d'Or couvre une superficie de 105 hectares. On y pénètre par 7 entrées, dont la plus remarquable est la porte des Enfants du Rhône qui ouvre sur la perspective d’un lac de 16 hectares, centre de la composition paysagère. Un jardin zoologique et un jardin botanique complètent l'offre nature de ce poumon vert de la ville.

 

7 ~ Visiter le théâtre gallo-romain

L’histoire de Lyon, alors appelée Lugdunum, commence au 1er siècle avant. JC : il est courant de fixer la naissance de Lyon à la fondation de la cité par un légat romain le 9 octobre 43 avant J.C. sur l’actuelle colline de Fourvière.  Les théâtres gallo-romains sont les vestiges les plus visibles de ce patrimoine historique.

 

8 ~ Faire la fête avec les Lyonnais

La Fête des Lumières c'est une fête populaire : tout le monde se retrouve dans la rue, en toute simplicité. Pendant toute l'année, de nombreuses manifestations animent la ville dans un esprit de partage et de convivialité : les Nuits Sonores, les biennales (danse et art contemporain), le festival Lumière du cinéma, les Nuits de Fourvière, Quais du Polar, les Assises Internationales du Roman... Venez partager ces moments festifs avec nous !