BIBI

Artiste plasticien, BIBI signe des installations dans l’espace public depuis 1991. Sa particularité est de travailler à partir d’objets plastiques recyclés. Il considère le plastique comme un «6ème élément» et développe une réflexion autour de ce matériau qui a envahi notre environnement. Bien que les œuvres de Bibi puissent avoir des allures enfantines, cela ne l’empêche pas d’aborder des sujets plus sombres, tel que l’Enfer. Après le « Roi des Dragons » et l’ «Eléphant Rouge», il propose cette année le troisième volet de son triptyque sur ce thème qui lui est cher. Ses installations sont présentées à travers le monde comme à Singapour, Moscou, Sydney, Shanghai…

Plus d'infos sur le site de BIBI


Toutes les oeuvres

L'Enfer de BIBI, c'est ici (2017)

Ne craignez pas de plonger en «Enfer» avec BIBI car l’interprétation qu’il en fait est plutôt ludique, peuplée de diablotins de plastique lumineux aux allures d’elfes et de petits lutins.

Cette installation côtoie le chevet de l’église Saint-Nizier et se réfère historiquement aux images de l’architecture médiévale représentant l’enfer qui prenait place sur la façade d’entrée.

250 diablotins, enchaînés les uns aux autres sur des guirlandes qui arpentent les branches du platane, observent la frénésie de la Fête des Lumières de leur air narquois.

Serez-vous troublés par leur regard scrutateur ? Ou vous sembleront-ils sympathiques ?

Éléphant rouge (2016)

Un énorme éléphant rouge, tout de LED vêtu, irradie la Place Béraudier de son aura lumineuse. Êtes-vous en train d’halluciner ? Certainement pas. Dans ce vaste zoo qu’est la ville, l’éléphant vous fixe de son intense regard vert, vous invitant à lui rendre visite dans son nouvel habitat urbain. Les éléments de ce totem géant sont immédiatement reconnaissables : l'objet lumière est en effet constitué de 592 bidons polyéthylènes recyclés.

Le Roi des Dragons (2012)

Cette créature de la Nuit déroule son immense silhouette de 30 mètres à travers le bassin de la place. Vibrant de couleurs sans cesse changeantes et crachant des gerbes de lumière et de fumée, l’insolite dragon est construit comme un Lego géant avec bidons, cônes de signalisation et écrans LED. Ce « gentil monstre », surgi d'un univers coloré et poétique, subjugue les enfants et enchante les plus grands.

Et après la Fête des Lumières :
Dubaï festival of lights 2014