Jérôme Donna

Après un diplôme d’architecte d’intérieur à l’ESAIL, Jérôme Donna explore la lumière urbaine sous toutes ses formes. D’abord chargé de projets pour Les Éclairagistes Associés (LEA), il poursuit son parcours comme éclairagiste et artiste lumière à la DEU (Direction de l'Eclairage Urbain - Ville de Lyon). À ce titre, depuis 2004, Jérôme Donna défriche de nouveaux lieux pour la Fête des Lumières. À plusieurs reprises, il crée et conçoit une œuvre qu’il réalise avec d’autres passionnés de son équipe.


Toutes les oeuvres

Ricochets (2021)

Tandis que vous arpentez la rive du lac du Parc de la Tête d’Or, la surface de celui-ci, habituellement si calme, est soudainement troublée par l’apparition d’ondes lumineuses, de lignes de ricochets majestueuses. Ces ondes puissantes se diffusent sur l’eau, elles effleurent la rive, jusqu’à vous atteindre.

S’agit-il d’hypothétiques éléments tombés du ciel, comme des gouttes irradiant le lac ? Des créatures subaquatiques participeraient-elles à cet étrange phénomène ?

Dans leur ampleur, les vibrations lumineuses s’élèvent jusqu’à la cime des grands arbres de la rive opposée, laissant surgir de l’obscurité la nature riche et imposante du Parc.

________

Intention artistique

En investissant pour la première fois la partie nord du lac du Parc de la Tête d’Or, l’objectif est de de jouer à la fois sur l’horizontalité de la surface de l’eau et sur le fond de scène vertical qu’offrent les grands arbres situés sur la rive opposée du lac. L’eau devient un miroir mystérieux et intriguant, d’ordinaire paisible et isolé du public à la nuit tombée. 

Une œuvre sélectionnée pour le Trophée des Lumières 2021 :
 

Ricochets (vidéo) 

Lightning Cloud (2019)

Flottant dans les airs des particules de lumière troublent la quiétude de la place des Célestins. Leurs mouvements aériens effectuent un étrange ballet hypnotique. Allégorie des données numériques quotidiennement envoyées via nos réseaux de communication, ces fragments de lumière virtuelle évoluent pour s’assembler en un nuage au centre de la place. Gardien de notre mémoire, cette nébuleuse métallique intensifiant son éclat jusqu’à saturation, finit par exploser pour irradier l’architecture alentour. Les particules étincelantes se propagent et créent d’étonnants tableaux sur le théâtre, le végétal et les façades de la place afin d'en révéler leur beauté.

Incandescens (2016)

Dans l’obscurité du théâtre, la lumière de la flamme jaillit et vient troubler la quiétude de la créature sensible et mystérieuse qui habite les lieux. Cette rencontre fortuite vous entraîne dans un univers poétique, mélange de rêves et de légendes. Un subtil jeu de silhouettes apparaît, évolue et disparaît dans un ballet d’ombres et de lumières, tandis que la flamme sublime les lieux en léchant les pierres de l’hémicycle. 

Laniakea (2014)

Plongez au cœur d’une expérience cosmique, face aux particules de lumière qui scintillent par milliers dans l’obscurité : observez ce ballet hypnotique de nuées, d’amas de points lumineux, d’étoiles, qui tels une galaxie, forment des constellations, puis se désagrègent.