Histoire de la Fête

Une tradition née au 19ème siècle...

En 1850, les autorités religieuses lancent un concours pour la réalisation d’une statue, envisagée comme un signal religieux au sommet de la colline de Fourvière. C'est le sculpteur Joseph-Hugues Fabisch qui réalise cette statue dans son atelier des quais de Saône.

L’inauguration initialement prévue le 8 septembre 1852 est repoussée au 8 décembre en raison d'une crue de la Saône. Le jour venu, le mauvais temps va de nouveau contrarier les réjouissances : les autorités religieuses sont sur le point d'annuler l’inauguration. Finalement le ciel se dégage... Spontanément, les Lyonnais disposent des bougies à leurs fenêtres, et à la nuit tombée, la ville entière est illuminée. Les autorités religieuses suivent le mouvement et la chapelle de Fourvière apparaît alors dans la nuit.

Ce soir là, une véritable fête est née !

Chaque année désormais, le 8 décembre, les Lyonnais déposent des lumignons à leurs fenêtres et parcourent les rues de la ville afin d'admirer des installations lumineuses exceptionnelles.

Evolutions récentes

En 1989, les mises en lumière des sites patrimoniaux, des paysages de fleuves et de collines, des quartiers et des voies habillent l'ensemble de la ville et participent au cadre de vie nocturne et à la beauté du territoire. Depuis 1999, la Fête des Lumières se déroule sur une durée de quatre jours. Pendant cette période, plusieurs millions de personnes vont déambuler dans toute la ville.

Basilique de Fourvière
Basilique de Fourvière © M.Chaulet - Ville de Lyon

A quoi correspond la date du 8 septembre ?

Une première église dédiée à la Vierge est construite à Fourvière en 1168. Elle est ravagée lors des guerres de religions qui opposent catholiques et protestants (1562). Restaurée, elle accueille les voeux successifs des habitants et des échevins face aux épidémies. Le 8 septembre 1643, les édiles et conseillers municipaux de l’époque (le prévôt des marchands et les échevins), montent à Fourvière pour demander à la Vierge Marie de protéger la ville de la peste qui arrive du sud de la France. Ils font le voeu de renouveler ce pèlerinage si Lyon est épargnée. Ce voeu est toujours honoré le 8 septembre.

La Fête des Lumières aujourd'hui :

  • Près de 80 projets artistiques
  • 184 artistes impliqués
  • 76 sites investis
  • 33 projets en centre ville dont 2 projets itinérants
  • 46 projets d’arrondissements sélectionnés et gérés par des structures locales
  • 79 entreprises et institutions partenaires, 9 partenaires médias

En 2014

  • 65 délégations internationales accueillies, dont 31 villes
  • 6,5 millions de voyages les 4 jours de la Fête des Lumières sur le réseau TCL
  • 16 600 billets aller-retour TER illico Evénement 
  • 60 000 visiteurs accueillis à l’Office du Tourisme pendant la FDL
  • 800 000 spectateurs sur la place des Terreaux, 700 000 spectateurs sur la place Bellecour et autant sur la place Saint-Jean