Temple du Change

Temple du Change, Lyon 5

A la fin du XVème siècle, sous François Ier, Lyon devint la première place financière d'Europe. La douane se trouvait alors près du Pont du Change (démoli en 1842), à deux pas de la place du Change. Cette dernière, dans le quartier des Changeurs, était occupée par les marchands depuis le XIIIème siècle, aucun bâtiment officiel n'ayant été prévu pour les changeurs. C'est entre 1631 et 1653 que la première "Loge des Changes" fut construite, sur les plans de Simon Gourdet, pour le commerce et les monnayeurs.

En 1803, dans le cadre du Concordat et des articles organiques rétablissant les cultes en France, la Loge du Change fut confiée par la ville de Lyon à la communauté protestante de Lyon. C'est à cette date que l'ancienne Loge du Change devint, par arrêté préfectoral, le Temple du Change.

En décembre 1999, pour fêter le nouveau millénaire, la ville de Lyon et la Renaissance du Vieux Lyon ont mis à jour le désir de Soufflot de voir deux horloges couronner la façade. L'horloge de droite est familière aux passants, puisqu'elle est là depuis l'édification du bâtiment. C'est surtout le cadran de gauche qui surprend : pièce d'exception, cette horloge, dite "idéale", souhaitée par Soufflot mais jamais réalisée, marque les jours, les mois et les années.

Do humans need humans?


Mercredi 8, jeudi 9 : 19h-23h
Vendredi 10, samedi 11 : 20h-minuit

► Port du masque obligatoire à partir de 11 ans.


Cette exposition fait partie du projet international « Farnesina Digital Art Experience » promu par le Ministère italien des Affaires étrangères et le Bright Festival. Au mois de décembre, plusieurs villes (Bruxelles, Madrid, Buenos Aires…) en projetteront les œuvres réalisées par 14 studios d'art numérique réinterprétant le même thème.

A Lyon, 3 studios sont impliqués dans ce projet : Pixel Shapes, OOOPStudio, Kanaka Studio.

The Human Big Data

Equipe artistique : Pixel Shapes


> Do humans need humans?