Daniel Knipper

Daniel Knipper, scénographe et régisseur lumière, travaille essentiellement sur le patrimoine architectural, et notamment les monuments historiques. Il met en lumière la cathédrale de Strasbourg depuis 25 ans et a, à plusieurs reprises, proposé des scénographies lumières à Lyon.

www.danielknipper.com


Toutes les oeuvres

Rayonnement (2017)

La façade de l’Hôtel-Dieu, plus grand chantier de rénovation en cours dans toute l’Europe, est libérée de ses échafaudages et dévoilée à l’occasion de la Fête des Lumières. Admirez-la, magnifiée par le talent de Laurent Langlois et de Daniel Knipper. Plusieurs tableaux monumentaux retracent l’histoire du bâtiment, depuis sa construction à sa vocation d’hôpital, en passant par l’époque où le bâtiment abritait un couvent. Le futur de l’Hôtel-Dieu est également évoqué par un clin d’œil. Saurez-vous l’identifier ? Par un savant jeu de trompe-l’œil et de mise en valeur de ses lignes, l’Hôtel-Dieu retrouve son «rayonnement» !

Visible du 4 au 29 décembre 2017

Regards (2015)

Vous observez la colline ; la colline vous dévisage. La basilique ouvre un œil, puis un autre, puis un autre… Ces yeux familiers, tirés des œuvres de grands peintres (Botticelli, Matisse, Warhol, Jawlensky, de la Tour, etc.) se répandent ensuite sur les bâtiments. En de légers mouvements, ces regards balaient le jardin du rosaire, le palais de Justice, la cathédrale, et progressivement les parent de couleurs.

Cette installation rend hommage aux victimes des attentats, en faisant défiler leur prénom sur les façades des quais.

Fantaisies Chromatiques (2014)

La lumière s’échappe du théâtre des Célestins, inonde peu  à peu le parvis,  les arbres, les façades,  et vous enveloppe, vous caresse de ses ondes douces et chaleureuses, de ses couleurs joyeuses et apaisantes.

Rencontres (2013)

En 2013, la Place Saint-Jean offre un bain de lumières au spectateur, qui sort de l’ombre à l’occasion d’une pause énergisante. Au centre du point de rendez-vous, le cube où se trouvent les projecteurs, révèle chaque détail des bâtiments alentours, au rythme des variations de couleurs, d’intensité et de motifs.  

Et Si ? (2012)

Et si les quais de Saône devenaient une exposition de peinture ? Se succédant comme autant de probabilités, d’immenses dessins colorés, inspirés notamment des œuvres de Joan Miro, Picasso ou encore Mondrian, défilent dans le décor majestueux composé par la basilique de Fourvière, le chevet de la Cathédrale Saint-Jean et la façade du Palais de Justice. Pris dans cette ambiance ludique, le spectateur, dans sa promenade le long des quais de Saône, s’étonne devant les couleurs, les lumières et les figures évoquant les univers de grands peintres.

Et après la Fête des Lumières :
Dubaï festival of lights 2014

Le Chant de la Pierre (2011)

Quand le spécialiste de la mise en lumière des édifices religieux se penche sur la Cathédrale Saint-Jean fraîchement rénovée, cela donne une création lumineuse et musicale tout en délicatesse. L’artiste fait appel aux techniques d’éclairage utilisées au théâtre, les plus aptes à raconter les cycles de la lumière naturelle. Une intimité se crée entre la cathédrale et chaque spectateur. Hommage aux bâtisseurs du 12e au 15e siècle, et plongée dans le monde actuel comme un émouvant témoignage vivant.