Jacques Fayard

Jacques Fayard est producteur de spectacles pour le Théâtre de l’Elysée, situé au cœur de la Guillotière à Lyon (7e). Il dirige l’association « Si Tu… » qui est en charge de la programmation du Théâtre dans le cadre d’une convention avec la Ville de Lyon, la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Rhône-Alpes et la Région Rhône-Alpes. Il possède également sa société de production TransArte qui oriente son activité sur la rencontre de trois champs complémentaires : la diffusion de projets culturels, l’animation de l’espace urbain et la communication.

Pour sa première participation à la Fête des Lumières en 2005, il propose dans l’équipe de Bernard Mans, « Les Tours des Berges », des containers illuminés qui évoquent le chantier en cours sur les bords du Rhône. L’année suivante, il fait pousser un oranger géant au beau milieu de la Guillotière.

En 2009, il s’installe Place de la Bourse en compagnie de 700 lumignons électroniques disposés sur la façade du palais. En 2010, il est présent sur deux projets à la fois. D’abord, Place de la Bourse avec « Reflets sur Palais » puis avec « Dix Tipis sur les Berges », deux œuvres dépaysantes et apaisantes.


Toutes les oeuvres

Dix Tipis sur les Berges (2010)

Un village indien s’établi entre les ponts Wilson et Guillotière, le long de la rive gauche du Rhône. De lentes variations de couleurs et une douce musique traditionnelle participent à l’atmosphère apaisante. De la fumée semble même s’échapper des toits ouverts de ces habitations nomades tout droit sorties de l’imaginaire enfantin. En s’approchant, l’on découvre que l’un des tipis est réellement habité…

Reflets sur Palais (2010)

Campé au pied des escaliers, un bassin d’eau attire l’attention. En surface cohabitent le reflet d’un puissant faisceau et trois coques flottantes recouvertes de miroirs rouges. Si le bleu enveloppe arbres et buis de la place, le rouge a envahi le hall du palais et un tapis de lumière rouge se découpe sur les marches. Au centre de la façade, un grand cercle de reflets mouvants est accompagné de lumignons électroniques. On baigne dans une atmosphère fantasmagorique.