Sébastien Lefèvre

Créateur lumière dans le domaine de la danse puis du théâtre, Sébastien Lefèvre participe à sa première Fête des Lumières en 2004. Des Métronomes Trichromiques à la Duchère en 2006, qui illuminent aussi Moscou en 2013, à L’Homme Digital, suspendu à la Tour TDF de Fourvière en 2009, ses installations insolites remportent toujours un vif succès. Ses Eolight en 2010 voyagent également de Dubaï à Göteborg, comme ses Oriflammes  du Pont Lafayette en 2012. Créateur prolixe pour la Fête des Lumières, Sébastien Lefèvre participe aujourd’hui à son rayonnement international. En 2016, il présente Caprice au Centre nautique Tony Bertrand.

www.sebastienlefevre.com


Toutes les oeuvres

Caprice (2016)

Et si les quatre mâts de la piscine du Rhône, dont l’architecture marque la rive gauche du fleuve, se transformaient le temps de la Fête en gigantesques turbines lumineuses ? Le Rhône, fleuve impétueux et chargé d’Histoire, en devient la force motrice. Son énergie est symbolisée par la mise en mouvement de ces vortex de lumière dans de monumentales spirales dynamiques qui rappellent, à qui veut le voir, le savoir-faire lyonnais en matière de mise en lumière.

Point de vue depuis la place Antonin Poncet et de la rive droite du Rhône.

Mise en lumière du Pont Schuman (2014)

Sous le vent

De grandes voiles blanches arrimées aux suspentes de la structure du Pont vont battre sous le vent. Cette installation met en valeur le volume formé par les quatre grandes arches du pont Schumann.
D’immenses kakémonos blancs sont fixés aux haubans. Ils sont les points d’accroche de la lumière et viendront magnifier le graphisme du pont.

Projet Grand Lyon

Oriflammes (2012)

Pont Lafayette, Lyon 3

Paré de milliers de fanions, le pont revêt ses habits de fête et se fait admirer aux alentours, depuis le chemin des berges. Animés par le souffle du vent, les fanions se mirent à la surface du fleuve. Jouant avec la lumière du jour, ils ondulent, le soir venu, dans un ballet ininterrompu de couleurs changeantes et forment un imposant chemin lumineux que les visiteurs empruntent pour se diriger d’une rive à l’autre.

Et après la Fête des Lumières :
Dubaï festival of lights 2014

Eolight (2010)

Berges du Rhône, Lyon 3, Lyon 6

« Eolight » est un concept d’éoliennes aux pales lumineuses et colorées. Celles-ci se transforment en moulins à vent multicolores, en fleurs géantes lumineuses. L’intensité et la coloration de cet éclairage urbain, autonome en énergie, est modulable. Le parc de 12 eolights bouscule le paysage nocturne et mène dans un techno-jardin fleuri, sorti d’un rêve d’enfant. Vous pouvez encore admirez aujourd’hui ces « Eolight » qui ont été installées en pérenne au siège de la CNR, à la sortie du tube mode doux, côté Saône.

Et après la Fête des Lumières :
Sainte-Lucie Göteborg 2011
Hiver moscovite 2013-2014, Moscou
Dubaï festival of lights 2014